Posted on feb 6, 2015 in Architettura e Urbanistica, Caffé filosofico, Cinema, Eventi, Fotografia, Il Re è nudo, In evidenza, Letteratura, Musica, Pittura e Scultura, Recensioni ragionate, Saggi

Lettre seminaire
 

Primeglio,  4/12/2014

Chers amis,

 

Grâce aux réflexions et aux contributions publiées ces dernières années sur le site www.artedecrescita.it, nous avons muri la conviction que le temps est venu aujourd’hui de commencer à élaborer un antidote concret à l’idéologie de la nouveauté, une idéologie selon laquelle toute innovation est de facto une amélioration. L’idéologie dominante a assigné à l’art la tâche d’explorer les frontières les plus avancées de la modernité, jusqu’à courir après sans répit le nouveau qui, à l’image de l’arc-en-ciel, s’éloigne au fur et à mesure que l’on avance – parce qu’il y a toujours un « plus nouveau »  en embuscade derrière le nouveau – un plus nouveau qui à son apparition transforme constamment le nouveau en vieux.

 

À notre avis, pour délivrer l’humanité de ce charme qui a détruit sans répit la diversité culturelle, la biodiversité, les équilibres planétaires – c’est-à-dire ce qui a permis le développement de l’espèce humaine et de la beauté – nous avons besoin de libérer l’art, sous toutes ses formes, de l’idéologie d’une innovation comprise comme une fin en soi. Par conséquent, nous pensons qu’il est nécessaire de retrouver une conception de l’art comme activité créatrice visant à œuvrer à la mesure et à l’harmonie, à ajouter à la beauté originelle du monde, à transcender les limites d’espace e de temps qui bornent la condition humaine. Parce que l’art, comme l’a écrit Egon Schiele sur le mur de la prison où il était incarcéré, n’est pas moderne : l’art est éternel.

 

À partir de cette conviction, nous pensons utile d’organiser un séminaire de deux journées, de la soirée de vendredi 29 mai jusqu’à l’après-midi de dimanche 31 mai, au monastère des sœurs bénédictines de Santa Marta, via Santa Marta, 7 – 50139 Firenze – tél. 055 489089. Le prix de la pension complète est de 65 euros par jour en chambre individuelle avec salle de bain, 55 euros par personne en chambre double avec salle de bain, 45 euros par personne dans une chambre sans salle de bain. Comme les places disponibles sont de soixante, ceux qui veulent participer doivent réserver en répondant à un des signataires de ce courriel. Ceux qui s’inscriront se verront expliqués comment effectuer le versement d’un acompte pour la réservation. En préparation de cette échéance, nous appelons chacun des destinataires de cette lettre, et tous ceux qui la recevrons par des voies impénétrables comme une lettre à la mer, à nous envoyer, dans la mesure de leurs compétences (philosophie, peinture, sculpture, architecture, musique, histoire de l’art, littérature, photographie, cinéma, poésie), des contributions écrites à partir desquelles nous pourrons baser une discussion utile et fructueuse. Pour être incluses dans ce matériel préparatoire, ces contributions devront nous être envoyées avant la fin du mois de mars. Nous les joindrons au présent manifeste Pour une renaissance possible, qui sera le thème du séminaire.

 

Dans l’espérance de rencontrer votre soutien et votre intérêt, nous vous saluons cordialement.

 

 

Maurizio Pallante

maur.pallante@gmail.com

Alessandro Pertosa

a.pertosa@libero.it

Vincent Cheynet

vincent.cheynet@casseursdepub.org

 

Leave a Comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

È possibile utilizzare questi tag ed attributi XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>